Non classé

Des nouvelles du front !

Jeudi 03 décembre 2020, au sortir de la seconde réunion des négociations annuelles obligatoires, la punition, la provocation tombe ! UGITECH décide une nouvelle fois de sanctionner ses salariés !

Une prime de 200 Euros

0,2% d’AG a janvier 2021 ; 0,4% d’AI au 1er juillet (autant dire 0,2% sur l’année) que chaque salarié n’est pas certain d’obtenir. 

Le tout, en précisant que depuis 2009, UGITECH a toujours gagné de l’argent. Tout ceci bien sûr en balayant d’un revers de manche toutes les revendications des salariés. Voilà donc la valeur      des          efforts produits                  par les salariés aux yeux de notre direction.

C’est dans ces circonstances que les « sans valeur » d’UGITECH ont décidé de lancer de nombreuses actions afin d’obtenir une reconnaissance digne de ce nom. Ces actions sont aujourd’hui de vraies réussites. Le mouvement s’amplifie, la colère gronde.

Ainsi, depuis jeudi 03/12 et ce jusqu’à hier 08/12, le secteur production aciérie était en grève 2h en début et fin de poste. Suite à la particularité de fonctionnement de l’aciérie, la répercussion a été extrêmement forte en termes de tonnage et de coûts de production. 

Depuis dimanche et ce, jusqu’à hier 13h15, le secteur maintenance du laminoir était en grève également, les opérations de maintenance n’ont pu être effectuées. 

Le secteur ACM est, lui aussi, en grève 2h en fin de poste depuis lundi 07/12.

Depuis lundi 07/12 les ateliers de production finisseurs sont, à leur tour, en mouvement 2h en fin poste.

Enfin, depuis hier 13h15, le secteur production laminoir est entré dans la danse !

Partout, les demandes de salariés pour dépose de préavis pleuvent !

FELICITATIONS A TOUS CEUX DEJA DANS L’ACTION. LES AUTRES, N’HESITEZ PLUS A NOUS REJOINDRE !

 Le jeudi 10/12 aura lieu la dernière réunion de ces négociations. La CGT appelle les salariés de 1h à 4h de grève ce jour là et la nuit précédente. Il est important que chacun d’entre nous soyons physiquement présents. Des préavis seront déposés dans chaque secteurs de façon à ce que chacun puisse être sur site.

Les revendications CGT

Des AG que les salariés jugeront convenables,

Une prise en charge à 100% des futures activités partielles si elles devaient avoir lieu,

Des AI permettant une remise à niveau de la rémunération des salariés les plus en retard, une revalorisation des compétences en termes de coefficient,

Une prime de pouvoir d’achat à un niveau plus conséquent que celui proposé aujourd’hui

Début 2021, une remise à niveau de la reconnaissance des compétences des métiers avec un point spécifique sur la maintenance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *